Nous joindreF.A.Q.LiensNouvellesÀ propos de l'Institut EnglishEspañol  

La vermiculite >>
Convention de Rotterdam >>

Institut du Chrysotile

Version imprimable

Téléchargez le programme

23 et 24 mai 2006
Montréal (Québec) Canada

Le point sur les récentes études
Tout a changé au plan scientifique concernant le chrysotile.

La dernière décennie a été marquée par des avancées scientifiques majeures. En matière de biopersistance des fibres, de nouvelles données (2003) ont confirmé l’existence de différences épidémiologiques marquées entre le chrysotile et les amphiboles. Des études sur le chrysotile américain, brésilien et canadien ont confirmé et renforcé l’étude de McDonald et McDonald (1997) concernant le fait que les amphiboles demeurent beaucoup plus longtemps dans les poumons alors que le chrysotile s’élimine en quelques jours. Ajoutons également que l’analyse des dossiers sur la présence d’amiante dans l’industrie des freins et des matériaux de friction a révélé (2004) que ce sont surtout des travailleurs exposés aux amphiboles qui ont développé des maladies et non ceux qui ont été en présence de chrysotile.

Avec les techniques industrielles d’aujourd’hui, l’usage du chrysotile dans des produits à haute densité ne représente pas de risque significatif pour la santé humaine. Cette fibre rend des services considérables dans les pays émergents, notamment dans la construction d’infrastructures sanitaires et dans la rénovation.

Un impact qui change tout

En 1999, l’Europe a décidé de bannir l’amiante en se basant sur les données disponibles à ce moment-là. Or, au cours des dernières années, plusieurs études scientifiques se sont succédé, fournissant des preuves solides quant aux importantes différences en matière de dangerosité entre le chrysotile et les amphiboles. Ces études présentent également d’intéressantes données concernant le niveau de risque quant à la durée de l’exposition. Ce sont là de nouvelles informations qui méritent d’être connues et véhiculées.

Les participants

La conférence internationale de Montréal sur le chrysotile s’adresse aux scientifiques, chercheurs, producteurs, utilisateurs, dirigeants d’entreprises, représentants des ministères et agences gouvernementales, syndicats et représentants des travailleurs. Vous êtes donc tous invités à mettre à jour vos connaissances et à échanger sur les données récentes concernant le chrysotile en assistant à cette conférence internationale.

Au-delà de l’emphase scientifique, qui est le cœur de la conférence, d’autres sujets concernant le chrysotile et son utilisation sécuritaire seront traités. Cette conférence promet d’être un vrai point de repaire, concentré sur un sujet pertinent, factuel et d’actualité qu’est cette substance naturelle et précieuse – le chrysotile.

Organisée par l’Institut du chrysotile et l’Association internationale du chrysotile, la Conférence internationale sur "Les recherches récentes, les données solides et la réalité actuelle sur le chrysotile" est une occasion d’information et de discussions à ne pas manquer !

Recherches récentes, données solides, réalité nouvelle